Traitements des surdités

Quel qu’en soit le mécanisme, une surdité de transmission va diminuer l’énergie des vibrations sonores qui vont mettre en mouvement les liquides de l’oreille interne, ce qui se traduit par une diminution de la perception des sons. Une surdité de perception, quant à elle, engendre à la fois une perception moindre et une déformation des sons.
Les traitements comportent deux facettes : la première consiste à rétablir ou augmenter l'intensité de la vibration parvenant à l'oreille interne, la seconde à proposer un traitement dit « étiologique » qui vise à corriger l'anomalie à l'origine de la surdité.

Pathologies du conduit auditif externe

Le bouchon de cérumen nécessite une simple extraction par des méthodes physiques (dissolution, lavage, extraction mécanique).
 D'autres pathologies du CAE telles que l'eczéma, les otites externes nécessitent une prise en charge médicamenteuse (antibiotique, crème anti-irritante) et/ou médicale (lavage antiseptique).
 Les exostoses ou « oreille de surfer » sont des excroissances osseuses. Si elles sont gênantes une chirurgie peut être envisagée.
 L'absence d'un conduit auditif externe de manière congénitale, souvent associée à des anomalies de forme de l'oreille, est fréquemment à l'origine d'une surdité qu'il faudra prendre en charge.

Les otites séromuqueuses : anomalie de la fonction d’aération.

Les otites séromuqueuses : anomalie de la fonction d’aération.

La prise en charge de cette pathologie consiste en premier lieu à rétablir la fonction de ventilation dans l'oreille moyenne par la pose d'aérateurs transtympaniques, ou diabolos, placés dans la membrane du tympan. Ce geste chirurgical extrêmement fréquent s’accompagne de la recherche et du traitement des facteurs à l’origine de cette anomalie. Il s’agit le plus souvent d’une dysfonction de la trompe d’Eustache, favorisée par la présence de végétations volumineuses, les reflux gastriques, l’allergie, le tabagisme (même passif)… Un traitement médicamenteux (antibiotiques, antalgiques…) peut être prescrit pour prévenir une infection mais il ne l'est pas de manière systématique.

Enfin, des aides auditives peuvent être envisagées, mais ces pathologies ayant un risque d'évolution très marqué, un traitement de la cause doit toujours être envisagé.

Défaut de fonctionnement de la chaîne tympano-ossiculaire

Une perforation du tympan, une destruction ou un blocage des osselets peuvent être réhabilités par un geste chirurgical ou par une aide auditive, chaque méthode possédant avantages, inconvénients et contre-indications. Dans le premier cas, la reconstruction de la chaîne ossiculaire vise à rétablir l’intégrité physique du système de transmission, améliorant ainsi ses qualités mécaniques de conduction de la vibration. Les aides auditives, quant à elles, présentent également des résultats très satisfaisants mais ne sont pas adaptées à tous les cas (écoulement d’oreille, eczéma, étroitesse ou anomalies du conduit auditif externe, cholestéatome, obstruction de l'oreille moyenne).

Dernière mise à jour : 27/06/2013 11:07